Economie

Suppression des lignes transfrontalières 302 et 303

Les lignes de bus transfrontalières 302 et 303 fonctionneront jusqu’au 31 mai puis cesseront de circuler.

Publié le mardi 23 mai 2017 à 13h25 par La rédaction

Ecoutez

Fichier Durée
Adfd59f3d446294dff1cb5bb098b3f99 5:35 Télécharger Ecouter
Adfd59f3d446294dff1cb5bb098b3f99 5:35 Télécharger Ecouter

Le Syndicat Mixte des Transports Urbains Thionville Fensch (SMITU) à décider de supprimer les deux lignes de bus 302 et 303, qui circulent de Thionville à Gasperich ou encore de Manom à Luxembourg.

Cette décision est principalement une raison financière : « Les lignes coûtent plus de 2 millions à exploiter tous les ans, avec une recette commerciale de l’ordre de 200 000 euros », certifie Jérôme Barbe, vice-président en charge du transport et du réseau au SMITU. Environ « 80 personnes sont transportées par jour », précise-t-il, ce qui représente une couverture de 10 %.

Le SMITU et le collectif d’usagers des bus transfrontaliers (CUBT) sont en discussion avec la région Grand Est et le ministère Luxembourgois pour essayer de trouver une solution. Dans les prochaines semaines, mois il est envisagé de peut-être prolonger la ligne 110 des transports TIM pour rejoindre Mondorf et ainsi prendre un bus Luxembourgois.

Jean-Yves Roger du collectif CUBT certifie que les usagers devront trouver d’autres solutions pour se rendre à Luxembourg dès le 1er juin, malgré les 18 mois de combat pour maintenir la ligne. D’après lui, il y aura des « conséquences énormes pour les usagers car certains n’ont pas de voiture. Pour le moment, ils peuvent se rabattre sur la ligne 323 qui part de Yutz et qui fait le même trajet que le 302 sauf que les gens qui travaillent à Gasperich devront s’arrêter de l’autre côté de la frontière pour prendre un autre bus, le 226, en place dès le 19 juin ».

« Un bus de moins, c’est 50 voitures de plus par jour » affirme-t-il. À Mondorf, aucun parking n’est possible pour prendre la nouvelle ligne de bus. Le Luxembourg envisage d’anticiper une ligne avec un départ de Mondrof dès septembre 2017.

Le SMITU souhaite redéployer ses moyens dans un nouveau projet de bus à haut niveau de service. Un projet de 140 millions d’euros qui devrait débuter d’ici 2019 et finir en 2025.

Il est possible de se faire rembourser les tickets de transports non consommés en remplissant ici un formulaire auprès de la société de transports.

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv