Justice / Faits divers

Touche pas à mon poste : sanction du CSA

Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a décidé de frapper au porte monnaie de l’émission suite aux séquences diffusées en novembre.

Publié le jeudi 08 juin 2017 à 10h18 par La rédaction

Pendant trois semaines, l’émission sera privée de publicités, ainsi que 15 minutes avant et 15 minutes après sa diffusion. C’est une première. En cause, les deux séquences diffusées en novembre et en décembre 2016.
« La première sanction concerne une séquence présentée le 3 novembre 2016 durant laquelle ont été diffusées des images tournées en caméra cachée montrant l’un des chroniqueurs victime d’un simulacre organisé par l’animateur-producteur de l’émission. Durant cette scène, le chroniqueur présenté comme témoin d’une agression mortelle commise par l’animateur, est sommé de s’accuser du crime et apparaît n’être informé de la manipulation que le lendemain, ce qui l’a placé dans une situation de détresse et de vulnérabilité manifeste pendant toute la durée de l’émission.
La seconde sanction a été prononcée en raison d’une séquence diffusée le 7 décembre 2016 durant laquelle l’animateur de l’émission a conduit une chroniqueuse, qui avait les yeux fermés, à poser sa main sur son sexe ». D’après le CSA, les avertissements étaient nombreux à l’égard de l’émission. Prochainement, le CSA doit statuer sur la séquence du canular jugé homophobe diffusée en mai.
CP: D8

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv