Justice / Faits divers

Daesh revendique l'attaque au couteau qui a fait deux mortes à Marseille

Daesh revendique l'attaque au couteau qui a fait deux mortes. Deux voyageuses, deux cousines de 20 et 21 ans, ont été tuées lors d'une attaque au couteau en gare Saint-Charles dimanche.

Publié le lundi 02 octobre 2017 à 07h57 par Antenne

Marseille st charles

A Marseille, Daesh revendique l'attaque au couteau qui a fait deux mortes. Deux voyageuses, deux cousines de 20 et 21 ans, ont été tuées lors d'une attaque au couteau en gare Saint-Charles hier matin.

Leur assaillant a été abattu par des militaires de l'opération Sentinelle. Le tueur qui a crié « allah akbar » au moment des faits, était  bien connu des services de police. Il avait été arrêté à plusieurs reprises pour des petits faits type conduite sans permis, vols à l’étalage, vols simples et petits délits liés aux stupéfiants.

Un homme au comportement étrange

Son comportement a été qualifié "d'étrange" par le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, au vu des bandes de vidéo-surveillance: il "commence par commettre son crime sur une première personne, s'enfuit, puis revient sur ses pas pour tuer la seconde personne".
"C'est un élément d'interrogation", a souligné M. Collomb. Côté judiciaire, l'enquête a été ouverte pour assassinats et pour tentative d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique. "Pour moi, c'est un attentat", a déclaré le maire LR de Marseille, Jean-Claude Gaudin.

"Profondément indigné par cet acte barbare, en peine avec les familles et les proches des victimes de Marseille", a tweeté le président de la République Emmanuel Macron. La ministre des Armées Florence Parly a salué le "professionnalisme" des militaires qui ont abattu l'agresseur. La gare a été paralysée et le trafic des trains interrompu jusqu'à 18H30, avec des retards importants sur le trafic Sud-Est.

"J'ai entendu crier et une personne s'est effondrée", a décrit Mélanie Petit, une étudiante de 18 ans qui attendait une correspondance sur cette esplanade dominant la cité phocéenne. "J'ai entendu crier +Allah Akbar+, et j'ai vu un homme vêtu tout en noir, il me semble", a raconté cette étudiante à l'école des Mines d'Alès (Gard), contactée par téléphone. (avec AFP)

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv