Justice / Faits divers

La piste d'un suspect messin dans l'affaire Estelle Mouzin

Parmi les éléments non exploités dans ce dossier de disparition, il y aurait celle d'un suspect messin âgé d'une trentaine d'année selon les avocats des parties civiles.

Publié le mercredi 10 janvier 2018 à 06h38 par Antenne

Estelle mouzin

Les parents d'Estelle Mouzin dénoncent une nouvelle fois les manquements sur l'affaire de disparition de la fillette.

Le père de la fillette et ses avocats dénoncent les manques de l’enquête autour de la disparition d’Estelle, le 9 janvier 2003 à Guermantes. Parmi les éléments non exploités, il y aurait celle d'un suspect messin selon nos confrère du Républicain Lorrain qui révèle cette piste dans leur édition.

Il s'agirait d'un homme, trentenaire au moment des faits, et déjà fiché pour avoir suivi des fillettes jusque chez elles et diverses exhibitions sexuelles.

L'homme au passé trouble et qui s’intéresse de très près aux dernières disparitions d'enfants à l'époque, est suivi de près. Un signalement des policiers de Metz, sera envoyé en urgence aux homologues de la PJ de Versailles, qui ne s’est jamais déplacée en Moselle en cette année 2003. La piste tombera presque dans l'oubli. près de 15 ans plus tard, les policiers de l'époque, se sont rapprochés plus récemment des avocats du père d'Estelle Mouzin.

Pour eux, cette piste du suspect messin mérite d'être réouverte très rapidement.

Le père d'Estelle attaque l'Etat pour faute lourde

Quinze ans après la disparition d'Estelle Mouzin, son père a annoncé ce lundi qu'il comptait « attaquer l'État pour faute lourde ».

« Nous avons pris la décision avec les avocats que j'allais attaquer l'État pour faute lourde pour mauvaise gestion du dossier d'Estelle », a déclaré Éric Mouzin.

Estelle Mouzin a disparu le 9 janvier 2003, vers 18 heures, sur le chemin entre son école et son domicile, à Guermantes, en Seine-et-Marne. Malgré plusieurs opérations de police de grande envergure et une mobilisation massive de sa famille, l'enfant est restée introuvable. Plus récemment, l'avocat de la famille a demandé la réouverture de l'enquête, réclamant des recherches sur Nordahl Lelandais, principal suspect dans la disparition de Maëlys en août dernier et dans l'assassinat du militaire Arthur Noyer. Les déclarations d'Éric Mouzin ont été confirmées par ses avocats qui, dans un communiqué, ont expliqué que cette procédure visait à « engager sa responsabilité dans les dysfonctionnements des services de justice dans l'enquête pour retrouver » Estelle.

« C'est plus que de la colère, c'est de la rage, et c'est aussi d'avoir été baladé et d'avoir été pris pour un con pendant toutes ces années », s'est encore insurgé Éric Mouzin sur France 2. « Aujourd'hui, il n'y a ni schéma d'organisation de l'enquête, ni méthode, ni chronologie, ni liste de suspects, ni action engagée, ni échéancier. Il n'y a rien », a-t-il poursuivi.

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv