Justice / Faits divers

L’agression de deux policiers le soir du réveillon condamnée fermement

Deux fonctionnaires ont été passés à tabac durant la nuit de la Saint-Sylvestre, dans le Val-de-Marne, alors qu’ils tentaient d’évacuer plusieurs dizaines de jeunes d’une soirée privée.

Publié le mardi 02 janvier 2018 à 06h48 par Antenne

Police

Deux fonctionnaires ont été passés à tabac durant la nuit de la Saint-Sylvestre, dans le Val-de-Marne, alors qu’ils tentaient d’évacuer plusieurs dizaines de jeunes d’une soirée privée. Alimentée par des vidéos montrant la policière passée à tabac, cette agression a provoqué une vague d’indignation sur les réseaux sociaux.

Elle a aussi poussé l’exécutif à afficher sans attendre sa fermeté : premier à monter au créneau, Emmanuel Macron a promis sur Twitter que les coupables de ce « lynchage lâche et criminel » seraient « retrouvés et punis ». « Tout est mis en œuvre pour que les lâches auteurs de ces actes inqualifiables soient appréhendés et condamnés », a renchéri le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, qui s’est rendu sur place hier.

Deux policiers en ITT

Les deux policiers de Chennevières-sur-Marne faisaient partie d’un groupe d’intervention appelé aux environs de 23 heures pour évincer plusieurs dizaines de personnes qui tentaient de s’introduire dans une soirée privée organisée dans un hangar à Champigny-sur-Marne.

«Deux policiers, un capitaine et un gardien de la paix, se sont retrouvés isolés lors d’une intervention sur une soirée privée qui a dégénéré», a indiqué une source proche du dossier.
Un mouvement de foule s’en est suivi, et les deux policiers «ont été isolés et roués de coups», a-t-elle ajouté. «Les deux policiers sont pris à partie par le groupe, qui fracture le nez d’un des policiers et qui assène des coups violents à la policière, qui souffre de commotions au visage», a indiqué une source policière.

Ils se sont vus prescrire dix et sept jours d’Incapacité totale de travail. Les renforts sont rapidement parvenus sur place, et les forces de police «ont fait usage de tirs de grenades et de moyens de désencerclement», a indiqué cette source. Plusieurs véhicules, dont deux véhicules des pompiers et de la sécurité civile, ont été dégradés. Deux personnes ont été interpellées et placées en garde-à-vue en lien avec ces dégradations.

L’enquête a été confiée au commissariat local.

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv