Justice / Faits divers

Le procès des militants de Greenpeace renvoyé

Les militants sont poursuivis pour « intrusion en réunion et avec dégradation dans l’enceinte d’une installation civile abritant des matières nucléaires »

Publié le jeudi 04 janvier 2018 à 07h14 par Antenne

Cattenom feu artifice

Le procès des militants de Greenpeace qui s'étaient introduits sur le site de la centrale nucléaire de Cattenom le 12 octobre, a été renvoyé.

L'audience, prévue hier matin devant le tribunal de grande instance de Thionville, se tiendra finalement le 27 février. C'est l'avocat de Greenpeace qui a demandé un délai supplémentaire.

Ils risquent jusqu’à cinq ans de prison

Les militants sont poursuivis pour « intrusion en réunion et avec dégradation dans l’enceinte d’une installation civile abritant des matières nucléaires » après une plaine déposée par l’opérateur EDF.

Ils encourent cinq ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende

Ces militants de Greenpeace ont pénétré sur le site de la centrale nucléaire, jeudi 12 octobre 2017, vers 5h30 du matin. Mais ils ont été « stoppés » rapidement par les gendarmes avant la « zone nucléaire ». Ils ont eu le temps de tirer des feux d’artifice et de déployer une banderole.

Les avocats de Thionville emboîtent le pas

A noter que juste avant l'ouverture de l'audience, les avocats du barreau de Thionville ont lu une motion contre le projet de réforme de la carte judiciaire du gouvernement. Aussi, une nouvelle grosse journée de mobilisation est prévue le 11 janvier prochain à Sarreguemines. Les avocats de Thionville, Metz et Sarreguemines manifesteront ensemble.

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv