Justice / Faits divers

Un des jihadistes français les plus recherchés, arrêté

Thomas Barnouin, figure des filières jihadistes du Sud-Ouest et proche de Mohamed Merah, a été arrêté en Syrie à la mi-décembre

Publié le jeudi 28 décembre 2017 à 07h20 par Antenne

Jhiad

Thomas Barnouin, figure des filières jihadistes du Sud-Ouest, a été arrêté en Syrie à la mi-décembre. C'est ce qu'a confirmé l'AFP hier en fin de journée.

Proche de Mohamed Merah

L'Albigeois, condamné en 2009 en France à cinq ans de prison, dont un avec sursis, dans l'affaire de la filière dite d'Artigat dans l'Ariège, a été arrêté par des combattants kurdes, avec deux autres jihadistes français. Membre de cette nébuleuse jihadiste du Sud-Ouest dans laquelle ont gravité Mohammed Merah ou Fabien Clain, Thomas Barnouin avait déjà été intercepté en 2006 avec une autre figure du jihadisme français Sabri Essid, par l'armée syrienne.

Profil

Surnommé "Hussein" ou "Abdelhakim" Converti à l'islam vers 2000, Barnouin s'est progressivement radicalisé en fréquentant des mosquées à Albi, Toulouse et Château-Chinon, selon une proche. Surnommé "Hussein" ou "Abdelhakim", Thomas Barnouin se serait converti à l'islam grâce à la lecture de trois livres, la biographie de Malcom X, Mahomet, la parole d'Allah et la traduction du Coran, décrit La Dépêche.

Il a séjourné à Médine (Arabie Saoudite) durant trois ans et a fréquenté des groupes salafistes de la région parisienne et de Bruxelles, avant de quitter la France une première fois en 2006. En février 2014, il décidait de repartir en Syrie, avec sa femme et ses enfants, avant que les autorités ne perdent sa trace. L'Albigeois est désormais visé par un mandat de recherche délivré par la justice française.

Six hommes, ayant pris le chemin du jihad en Syrie dans le cadre de cette filière où Barnouin est soupçonné d'avoir joué un rôle prépondérant, ont été condamnés en octobre à Paris à des peines allant jusqu'à 15 ans de prison. Selon le gouvernement français, environ 1 700 Français sont partis rejoindre les zones jihadistes irako-syriennes à partir de 2014. Sur ce total, au moins 278 sont morts et 302 sont revenus en France (244 adultes et 58 mineurs).

Les autres ont été soit capturés par les forces qui combattent l'EI en Syrie et en Irak, soit tués dans les combats, soit ont fui vers les derniers territoires tenus par l'EI ou d'autres foyers jihadistes, notamment en Libye.

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv