International

Maria, ouragan de catégorie maximale à l'approche de la Guadeloupe

De catégorie 5, «potentiellement catastrophique», Maria a touché la Martinique où plus de 30.000 foyers sont sans électricité, avant de balayer la Dominique avec des vents atteignant 260 km/h.

Publié le mardi 19 septembre 2017 à 09h42 par Antenne

Ouragan

Le super cyclone Maria, qui a pris naissance samedi au sud-est des Antilles, est passé dans la nuit de lundi à mardi au stade d'ouragan de catégorie 5, la plus forte sur l'échelle de Saffir-Simpson. Après avoir durement frappé la Dominique et être passé au large de la Martinique, où 50.000 foyers ont été privés d'électricité, il se dirige vers la Guadeloupe.

Maria est passé à 20 km au sud des îles Saintes, selon le dernier bulletin Météo France. En l'espace de 24 heures, près de 400 mm de pluie ont été relevés à Saint-Claude, sur les reliefs de La Soufrière. Des rafales de vents à 160 km/h ont été enregistrés à Pointe Noire, 148 km/h à Baillif et 125 km/h à Raizet, détaille l'observatoire Keraunos sur Twitter. Au sud de la Basse-Terre, des creux de 8 mètres ont été observés.

Le point sur les dégâts en Dominique

La Dominique a "perdu tout ce qui pouvait être perdu", a déclaré mardi matin le premier ministre Roosevelt Skerrit sur sa page Facebook. Les vents, soufflant à quelque 260 km/h, "ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact", affirme-t-il, dont le toit de son propre domicile. "Les premières informations font état de destructions très étendues. A ce stade, nous avons perdu tout ce qui pouvait être perdu", a-t-il rapporté, en lançant un appel à "l'aide de toute nature", et notamment des hélicoptères afin de pouvoir évaluer l'étendue des dégâts depuis le ciel. Aucune victime n'est signalée jusqu'à présent dans l'île, selon le premier ministre.

Mais des glissements de terrains sont à craindre en raison des pluies diluviennes. La Dominique avait été placée en état d'alerte avant le passage de Maria, un ouragan de catégorie 5, dans la nuit de lundi à mardi. Les ports et l'aéroport avaient été fermés, tous les refuges ouverts et les habitants des zones situées près de la mer priés d'évacuer vers les hauteurs.

En 1979, la Dominique avait déjà été dévastée par un autre ouragan de catégorie 5, David.

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv