Société

Le passage à 80km/h sur le réseau secondaire fait débat

Le gouvernement envisage de présenter une mesure qui doit permettre de sauver 200 à 400 vies par an : réduire la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

Publié le lundi 08 janvier 2018 à 07h02 par Antenne

Limitation 80

Edouard Philippe se dit prêt à être impopulaire. Le premier ministre devrait être servi. Pour tenter d’enrayer la mortalité routière, le gouvernement va annoncer ce mardi l’abaissement à 80 km/h de la vitesse maximale sur 400.000 km de routes secondaires, à l’occasion d’un conseil dedié à la sécurité routière.

L'objectif : sauver 200 à 400 vies par an alors que 3 500 personnes meurent chaque année sur les routes, un chiffre en hausse depuis quatre ans. La France n'a plus connu trois années consécutives d'augmentation depuis 1972.

Deux Français sur trois jugent cette mesure inefficace, estimant qu’elle ne permettra pas de diminuer la mortalité routière, mais plutôt de remplir les caisses de l’Etat . A noter qu'il y a 3.500 morts et 70.000 blessés sur nos routes par an.

Sur quelles études s'appuie le gouvernement ?

La note transmise aux préfets s'appuie notamment sur une étude du comité des experts du Conseil national de la sécurité routière (CNSR) sortie en novembre 2013. Selon le document, entre 200 et 400 vies pourraient être sauvées par an en fonction de l'ampleur de la mesure. Autre étude référente, les modèles de Nilsson et Elvik de l'Institut des transports de Suède qui appuient l'idée que vitesse et mortalité routière sont liées par les mathématiques. Selon les deux chercheurs, "une variation de la vitesse de 1 % induit une variation du nombre d'accidents corporels de 2 % et une variation du nombre d'accidents mortels de 4 %".

Les arguments des opposants à la mesure

Comme les élus de Haute-Saône, l'association 40 millions d'automobilistes demande au gouvernement la publication des résultats de l'expérimentation lancée en juillet 2015. Son Président Pierre Chasseray, s'est rendu le mois dernier sur la RN 57. En 2013, la Ligue de défense des conducteurs commande une étude à la Société de calcul mathématique. Résultat : les chercheurs critiquent les modèles de Nilsson et Elvik.

Les résultats omettent selon eux "toutes les données qui pouvaient fausser leur raisonnement comme les progrès techniques, l’état des routes, la vitesse au moment de l’impact, le modèle de voiture." Enfin, l'exemple danois est souvent avancé par les opposants à la mesure. Entre 2011 et 2014, la Direction danoise des routes a mené une expérimentation qui a abouti à une augmentation de la limitation de la vitesse de 80 km/h à 90 km/ sur les routes rurales. Les autorités ont en effet constaté une baisse légère de l'accidentalité pendant la période de test.

Une précision : cette hausse ne concerne pas les routes en mauvais état ou les intersections. (avec AFP)

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv