Santé

Le Grand Est souhaite créer des Maisons des Internes pour lutter contre la désertification médicale

Afin d'endiguer le phénomène de désertification médicale, la région Grand Est souhaite créer des logements collectifs pour inciter les internes en médecine à découvrir d'autres territoires.

Publié le mardi 12 juin 2018 à 14h47 par La rédaction

La Région Grand Est vient de lancer un Appel à Manifestation d’Intérêt pour soutenir la création de « Maisons des Internes » dans le Grand Est. Concrètement, ce projet a pour objectif d’identifier et d’accompagner des projets d’hébergement pour les étudiants et internes en médecine, notamment dans les zones rurales. Car la région par d’un constat assez simple, obtenir des internes en médecine sur un territoire demande plusieurs choses : l’accessibilité du territoires, des maîtres de stage pouvant accueillir et former les internes, des stages intéressants, une possibilité de logement dans des conditions correctes, ce qui n’est pas toujours le cas.

Précisions de Véronique Guillotin, Conseillère Régionale Grand Est :
 
 
Il s’agit pour la Région de lutter contre la désertification médicale en favorisant l’installation ou le maintien des professionnels de santé.
 
 
Et cette désertification médicale est un sujet important qui touche notamment la région Grand Est pour plusieurs raisons. Selon Véronique Guillotin, Conseillère Régionale Grand Est, « notre région à une densité inférieure à la moyenne nationale mais également une population plus âgée que la moyenne nationale. Forcément les pathologies chroniques sont également plus élevées qu’ailleurs et tout ça fait que le recours au soin doit être surveillé de près. Il faut qu’on agisse et qu’on mette en place des mesures pour remédier au phénomène ».
 
Tout comme les maisons de santé, ces maisons des internes seront un outils pour attirer des jeunes praticiens sur des territoires ruraux par exemple :
 
 
Dans ce même domaine, la région Grand Est a également mis en place des bourses d’aides au déplacement des internes, ce qui leur permet d’aller exercer ou d’aller faire leur stages sur des territoires déficitaires ciblés, dans des maisons de santé professionnelles, dans des territoires ruraux plus particulièrement. 
 
Des territoires dont ils n’ont pas d’entrée de jeu envie de découvrir. Aujourd’hui les études sont relativement hospitalo-centrées donc l’idée est de leur faire découvrir ces territoires ruraux. « C’est un beau métier que d’exercer en territoire rural, par contre il faut amener des mesures incitatives » selon Véronique Guillotin. 
 
L’Appel à Manifestation d’Intérêt s’adresse aux personnes morales de droit public ou privé telles que les collectivités territoriales et leurs groupements, les associations, etc. L’aide régionale portera sur des rénovations et/ou des aménagements de bâtiments, un minimum de 5 chambres individuelles étant requis. Les logements pourront être implantés sur tous les territoires du Grand Est, à l’exception des cinq grandes agglomérations que sont Strasbourg, Metz, Nancy, Mulhouse et Reims.


Anne-Sophie Gross

mode_comment Réagissez

Recevez en avant première les infos, cadeaux et des contenus exlusifs

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.
  • LORFM

    Ecoutez la radio Lorraine en direct

    volume_up
  • LORFM FLASHBACK

    Les plus grands titres des annnées 80's sont sur LORFM Flashback

    volume_up
  • LORFM TV

    Regardez vos émissions préférées en direct

    tv