Les médecins généralistes, appelés à augmenter le prix de leurs consultations

Le premier syndicat généraliste, MG France, souhaite que les médecins augmentent eux-même le prix de leurs consultations qui devrait passer de 23 à 25 euros.
Ecrit par Marco le Vendredi 27 mars 2015 - 08:28

(QS) Près de deux semaines après la manifestation contre le projet de loi santé, « la colère à son comble » des médecins généralistes a convaincu le syndicat de lancer officiellement la contestation tarifaire avec la consultation à 25 euros en étendard.

Dans un communiqué publié jeudi, MG France appelle « dès maintenant » les généralistes à « coter leur consultation 25 euros comme les autres spécialistes », « chaque fois que c’est possible sans pénaliser le patient ou le médecin ».

Avec cette consigne, il s’agit pour MG France de mettre un terme à la « discrimination tarifaire » résultant selon lui de l’avenant conventionnel n°19 (sur la MPC de deux euros portant la consultation à 25 euros) qui bénéficie à toutes les spécialités sauf la médecine générale. « Ces 25 euros ne constituent pas une revalorisation mais la correction d’une injustice et une indispensable mesure d’équité », insiste MG France.

Après la solidarité, l’action

Il y a quelques semaines déjà, MG France avait parlé d’apartheid médical et s’était montré « solidaire » des médecins généralistes qui pratiquent d’autorité la cotation MPC, portant de fait la consultation à 25 euros.

« Les revalorisations que nous demandons se feront de gré ou de force, annonçait alors le leader de MG France. Si nous n’obtenons rien, elles se feront de force. »

Désormais, le syndicat n’est plus seulement « solidaire » des frondeurs, il pousse les généralistes à franchir le pas de la contestation tarifaire en augmentant unilatéralement leur consultation de 23 à 25 euros.

Reste à savoir comment ce mot d’ordre sera interprété par l’assurance-maladie et les autorités.

Même si MG France accompagne son appel de précautions (recours à des majorations, « chaque fois que possible sans pénaliser le patient »...), l’histoire a montré que le syndicat s’expose à des poursuites judiciaires et même à des sanctions de la part de direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
4 + 2 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.