Rabotage des quais : 450 000 euros pour la Lorraine

En Lorraine, 9 gares et 11 quais vont nécessiter des « travaux de tronçonnage », pour un montant de 450 000€. après le scandale des rames des TER Regiolis "trop larges".
Ecrit par Marco le Jeudi 22 May 2014 - 14:11

Après le scandale des TER Régiolis "trop larges" (dix trains Regiolis, financés à 100 % par la Région pour un montant de 75 M€ circuleront en Lorraine), qui coutera entre 50 et 80 millions d'euros à la SNCF et RFF, la Région Lorraine n'échappera pas au rabottage des quais.

Onze quais et neuf gares régionales sont concernées par ce problème.

Les gares de Nancy, Sarrebourg, Rombas-Clouange, Martigny-les-Bains, Peltre, Sarreguemines, Thionville, Forbach et Metz sont touchées par la problématique. Mais des travaux ont déjà été effectués (2012) sur 90% d'entres elles pour une somme de 400 000 euros.

La facture pourrait s'alourdir de 50 000 euros car il reste à élargir 2 quais d’ici 2016 soit ceux de Martigny-les-Bains dans les Vosges et  Rombas-Clouange en Moselle.

La SNCF confirme que RFF sera seul à financer les travaux.

Communication de crise des deux patrons

Les patrons de RFF et la SNCF, Jacques Rapoport et Guillaume Pépy, se sont exprimés hier. Sur le fond, ils ne voient pas de problèmes.

« Chaque fois que nous mettons en place du matériel (...), il est tout à fait logique qu'il y ait une adaptation de l'infrastructure. C'est notre métier, faire rouler du matériel roulant du 21e siècle sur des infrastructures du 19e siècle », a dit Jacques Rapoport.

Ils reconnaissent néanmoins un dysfonctionnement : avoir « constaté un peu tardivement que nous avions des quais à reprendre », selon le directeur de RFF, soit une prise en compte des dimensions nouvelles en 2011 pour des commandes effectuées en 2009 et une mise en service des TER prévue entre 2014 et 2016.

Jacques Rapoport a également défendu l'achat de trains plus larges afin de répondre à la hausse de fréquentation des TER.

« Si on veut la même capacité [avec des trains de même largeur], il faut  acheter 15 % de trains en plus, soit 50 trains [pour une somme de] 400 millions d'euros. »

Le patron de RFF a également affirmé qu'« aucun financement supplémentaire » ne sera sollicité pour adapter certains quais à l'arrivée de ces TER plus larges que les anciens. Ces coûts n'auront selon lui aucune conséquence sur le prix des billets.

Les 50 millions d'euros sont financés dans le cadre des 4 milliards d'euros annuels de budget d'investissement.

La commission du développement durable de l'Assemblée nationale doit auditionner Guillaume Pepy et Jacques Rapoport le 4 juin. Pour les deux présidents, le fond de cette affaire réside également dans le fonctionnement actuel du système ferroviaire.

0 Commentaire

Restricted HTML

  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd> <h2 id> <h3 id> <h4 id> <h5 id> <h6 id>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
CAPTCHA This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
2 + 9 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.